Nouvelle stratégie RUP adoptée par la Commission européenne

Le CESER salue la priorité donnée aux cinq millions d’habitants de ces régions

Le CESER de La Réunion, par son Président Dominique Vienne et le Président de la commission « territoire, Europe et coopération » (TEC), Joël SORRES, reste attentif et salue l’adoption d’une stratégie renouvelée pour les régions ultrapériphériques (RUP) ce mardi 3 mai 2022. Cette dernière vise à libérer leur potentiel au moyen d’investissements et de réformes appropriés.Le CESER note plus particulièrement la priorité donnée aux citoyens en proposant des mesures concrètes pour améliorer les conditions de vie des cinq millions d’habitants de ces régions.

Une stratégie articulée autour de cinq piliers fondamentaux :
– donner la priorité aux citoyens, pour améliorer les conditions de vie de la population des régions ultrapériphériques, garantir la qualité de vie, lutter contre la pauvreté et offrir de nouvelles possibilités aux jeunes;
– tirer parti des atouts uniques de chaque région, tels que la biodiversité, l’économie bleue ou le potentiel de recherche;
– soutenir une transformation économique durable, respectueuse de l’environnement et neutre pour le climat, fondée sur les transitions écologique et numérique;
– renforcer la coopération régionale des régions ultrapériphériques avec les pays et territoires voisins;
– renforcer le partenariat et le dialogue avec les régions ultrapériphériques au moyen, entre autres, d’un soutien spécifique aux capacités administratives et de mesures de sensibilisation visant à renforcer leur participation aux programmes de l’UE.

En décembre 2021, la section « Union économique et monétaire et cohésion économique et sociale » du Comité économique et social européen (CÉSE) a auditionné le Président du CESER, Dominique VIENNE, dans le cadre des travaux qu’elle a menés sur « les atouts des RUP pour l’Union européenne ». L’occasion pour le Président de repréciser que « les RUP constituent des leviers stratégiques et peuvent devenir les véritables ambassadrices d’une diplomatie européenne environnementale. Pour cela, nous pouvons collectivement réinventer une Europe territoriale, une Europe océanique qui se fonde avec et à partir de ses RUP ». Lors de son intervention, il avait également souligné que la réussite de cette Europe océanique et de ses RUP passera par la référence à une boussole stratégique qui garantisse à ces « bouts d’Europe » :
– une gouvernance territoriale ;
– une souveraineté, en particulier numérique ;
– des infrastructures de premier niveau ;
– des compétences adaptées au futur et une vraie agilité ;
– une valorisation des identités culturelles.

A la suite de cette audition, le CESER, représenté par son Président Dominique VIENNE et le Président de la commission TEC, a continué de suivre attentivement l’élaboration de cette nouvelle stratégie notamment en participant en janvier 2022 à la visioconférence organisée par le Ministre de l’Outre-mer, le Président de la Collectivité de Martinique et la conférence des Présidents des RUP sur la présentation  du document commun aux neufs RUP et aux trois États membres pour influencer sur cette stratégie.

Retrouvez également l’article d’Outremers 360°

 

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiéeLes champs obligatoires sont marqués *

Vous pouvez utiliser les étiquettes HTML et les attributs suivants: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

error: Les contenus sont protégés, n\'hésitez pas à contacter l\'équipe du CESER Réunion.